Le Numerus Clausus

Histoire

Le numerus clausus a été instauré au début des années 1970 face à l’inquiétude des professionnels de santé qui voyaient de plus en plus d’étudiants intégrer leurs filières et craignant une mise en concurrence et une perte de revenu. Un autre but était de limiter le nombre de médecins, afin de limiter les prescriptions et donc les dépenses de santé.

Depuis son instauration, il a connu une forte baisse jusqu’à la fin des années 1990, avant de remonter jusqu’en 2012 en prévision des nombreux départs à la retraite à venir. Depuis 2012, la tendance est à la stagnation.

Numérus clausus aujourd’hui

Les 4 filières de santé de la PACES sont soumises au numerus clausus. Il est défini chaque année conjointement par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et le ministère de la santé, et réparti entre les universités en fonction des capacités de formations.

Actuellement, il est le suivant : 12932 (+127)

  • Médecine : 7633 (+136)
  • Pharmacie : 3095 (-2)
  • Sage-femme : 1005 (-6)
  • Dentaire : 1199 (+1)

Vous pouvez trouver ci-dessous un tableau montrant la répartition du numérus clausus de chaque filière par université (année 2015-2016)*.

 

Médecine

Pharmacie

Sage-
femme

Dentaire

Kiné

Ergo

Amiens

200 (+8)

88

35

28

?

x

Angers

170

75

25

15

?

x

Antilles-Guyane

115 (+15)

6 (+1)

25 (+1)

12 (+1)

?

?

Besançon

176

71

26

24 

   

Bordeaux

334

137

30

58

 

?

Brest

171

25

23

30

x

x

Caen

200 (+7)

95

25

22 (+1)

x

x

Clermont-Ferrand

196 (+18)

91

30

45

   

Corse

25

4

3

3

   

Dijon

229 (+15)

82

27

30

   

Grenoble I

190 (+18)

97

37

18

   

Lille Catholique

104

10

29

2

?

 

Lille II

458 (+10)

195

40

90

   

Limoges

128

68

18

14

   

Lyon I

411

168

47

53

   

Marseille

315

150

36

72

   

Montpellier-Nîmes

209

188

66

52

   

Nancy

308

126

54 (-5)

59

   

Nantes

218

102

27

39

   

Nice

127

40

28

43

   

Nouvelle-Calédonie

10

2

4

5

 

 

Paris Descartes

351

112 

31

40

   

Paris PM Curie

313

115

30

36

   

Paris Diderot

327

105

27

41

   

Paris Ouest (Versailles)

115

42

18

13

   

Paris Sud

130

48

11

14 

   

Paris Est Créteil

155

56

10

16 

   

Paris Nord Bobigny

138

44

10

16

   

Poitiers

197

72

21

15

   

Polynésie Française

19

3

8

4

 

 

Reims

201

80 (-3)

27

35

   

Rennes 1

200

85

27

43 (-1)

   

Réunion

93 (+12)

6

27

8

?

 

Rouen

232 (+13)

85

25 (-2)

33

   

Saint Étienne

139

55

12

11

   

Strasbourg

232

122

30

59

 

?

Toulouse III

242

137

26

72

   

Tours

255 (+20)

108

30

29 

   

 

Suite aux expérimentations PACES menées dans certaines villes, le chiffre indiqué par le numerus clausus ci-dessus peut être déduit par un nombre maximal d'étudiants pouvant être admis directement en deuxième année. Les places prévues au titre de cette admission directe en deuxième année non pourvues par le jury sont reportées au bénéfice du numerus clausus via le concours PACES. Ces nombres maximaux sont les suivants :

 

 

Médecine

Pharmacie

Sage-
femme

Dentaire

Paris Descartes

18

12 

5

6

Paris Diderot

16

5

3

2

Paris Nord Bobigny

14

4

1

2

Saint Étienne

7

3

 

 

 

Liens des textes réglementaires indiquant les numerus clausus :

médecine - pharmacie - sage-femme - dentaire

 

* Le Numerus Clausus peut varier légèrement

 

En 2014-2015, le numerus clausus était le suivant : 

  • Médecine : 7497 (+5)
  • Pharmacie : 3097 (+2)
  • Sage-femme : 1011 (-2)
  • Dentaire : 1198 (+1)

Vous pouvez trouver ci-dessous un tableau montrant la répartition du numérus clausus de chaque filière par université (année 2014-2015)*.

 

Médecine

Pharmacie

Sage-
femme

Dentaire

Kiné

Ergo

Amiens

192

88

35

28

?

x

Angers

170

75

25

15

?

x

Antilles-Guyane

100 (+5)

5

24

11

?

?

Besançon

176

71

26

24 (+1)

   

Bordeaux

334

137 (+1)

30

58

 

?

Brest

171

25

23

30 (+4)

x

x

Caen

193

95

25

21 (+1)

x

x

Clermont-Ferrand

178

91

30

45

   

Corse

25

4

3

3

   

Dijon

214

82

27

30

   

Grenoble I

172

97

37

18

   

Lille Catholique

104

10

29

2

?

 

Lille II

448

195

40

90

   

Limoges

128

68 (+1)

18 (-5)

14

   

Lyon I

411

168

47

53 (+1)

   

Marseille

315

150

36

72

   

Montpellier-Nîmes

209

188

66

52

   

Nancy

308

126

59

59

   

Nantes

218

102

27

39

   

Nice

127

40

28

43

   

Nouvelle-Calédonie

10

2

4

5

 

 

Paris Descartes

351

112 (-1)

31 (-17)

40 (-3)

   

Paris PM Curie

313

115 (-2)

30

36 (-3)

   

Paris Diderot

327

105

27 (+17)

41

   

Paris Ouest (Versailles)

115

42 (-1)

18

13 (-1)

   

Paris Sud

130

48

11

14 (-1)

   

Paris Est Créteil

155

56 (+2)

10

16 (-1)

   

Paris Nord Bobigny

138

44

10

16

   

Poitiers

197

72

21

15

   

Polynésie Française

19

3

8

4

 

 

Reims

201

83 (-2)

27

35

   

Rennes 1

200

85

27

44 (-1)

   

Réunion

81

6

27

8

?

 

Rouen

219

85

27

33

   

Saint Étienne

139

55

12

11

   

Strasbourg

232

122

30

59

 

?

Toulouse III

242

137

26

72

   

Tours

235

108

30

29 (+1)

   

 

Suite aux expérimentations PACES menées dans certaines villes, le chiffre indiqué par le numerus clausus ci-dessus peut être déduit par un nombre maximal d'étudiants pouvant être admis directement en deuxième année. Les places prévues au titre de cette admission directe en deuxième année non pourvues par le jury sont reportées au bénéfice du numerus clausus via le concours PACES. Ces nombres maximaux sont les suivants :

 

 

Médecine

Pharmacie

Sage-
femme

Dentaire

Paris Descartes

18

12 

5

6

Paris Diderot

16

5

3

2

Paris Nord Bobigny

14

4

1

2

Saint Étienne

7

3

 

 

 

Liens des textes réglementaires indiquant les numerus clausus :

médecine - pharmacie - sage-femme - dentaire

 

En 2013-2014, le numerus clausus était le suivant :

  • Médecine : 7492
  • Pharmacie : 3095
  • Sage-femme : 1013
  • Dentaire : 1197

Vous pouvez trouver ci-dessous un tableau montrant la répartition du numérus clausus de chaque filière par université (année 2013-2014)*.

 

Médecine

Pharmacie

Sage-
femme

Dentaire

Kiné

Ergo

Amiens

192

88

35

28

35

x

Angers

170

75

25

15

15

x

Antilles-Guyane

95

5

24

11

21

2

Besançon

176

71

26

23

   

Bordeaux

334

136

30

58

 

35

Brest

171

25

23

26

x

x

Caen

193

95

25

20

x

x

Clermont-Ferrand

178

91

30

45

   

Dijon

214

82

27

30

   

Grenoble I

172

97

37

18

   

Lille Catholique

104

10

29

2

30

 

Lille II

448

195

40

90

   

Limoges

128

67

23

14

   

Lyon I

411

168

47

52

   

Marseille

315

150

36

72

   

Montpellier-Nîmes

209

188

66

52

   

Nancy

308

126

59

59

   

Nantes

218

102

27

39

   

Nice

127

40

28

43

   

Nouvelle-Calédonie

10

2

4

5

 

 

Paris Descartes

351

113

48

43

   

Paris PM Curie

313

117

30

39

   

Paris Diderot

327

105

10

41

   

Paris Ouest (Versailles)

115

43

18

14

   

Paris Sud

130

48

11

15

   

Paris Est Créteil

155

54

10

17

   

Paris Nord Bobigny

138

44

10

16

   

Poitiers

197

72

21

15

   

Polynésie Française

19

3

8

4

 

 

Reims

201

85

27

35

   

Rennes 1

200

85

27

45

   

Réunion

81

6

27

8

20

 

Rouen

219

85

27

33

   

Saint Étienne

139

55

12

11

   

Strasbourg

232

122

30

59

 

8

Toulouse III

242

137

26

72

   

Tours

235

108

30

28

   

Liens des textes réglementaires indiquant les numerus clausus :

médecine - pharmacie - sage-femme - dentaire

 

 

* Le Numerus Clausus peut varier légèrement d'une année sur l'autre. Les chiffres présentés dans le tableau sont ceux de l'année universitaire 2013-2014. Ils sont généralement publiés entre Octobre et Février pour l'année en cours, vous pouvez les retrouver facilement.

 Le nombre d'inscrits en PACES dans chaque université est disponible sur la carte des tutorats. Il peut également varier légèrement d'une année à l'autre.