Pharmacie

En choisissant les études de pharmacie, vous faites le bon choix !

Dans le vaste domaine des sciences, ce sont sans aucun doute les études qui se distinguent le plus par leur aspect pluri-disciplinaire. Tout au long de vos études, vous aborderez de nombreuses sciences appliquées vous permettant de mener au mieux d'arriver au métier de Pharmacien.

Ces études sont composées de deux formations distinctes :

  • La Formation Commune de Base (ou FCB). Elle correspond à ce que tout pharmacien doit savoir, quelque soit sa spécialité ultérieure. Elle est dispensée au cours des premiers et seconds cycles
  • La Formation Optionnelle. Elle permet de se spécialiser dans la discipline de son choix et prépare progressivement à un exercice professionnel particulier à orientation officinale, industrielle, hospitalière ou recherche.

Ces études durent de 6 à 9 ans selon la formation optionnelle choisie.

Le premier cycle

La PACES, le DFGSP2 et le DFGSP3 (respectivement 2ème et 3ème année de pharmacie) forment le 1er cycle des études de Pharmacie. Elles comportent des enseignements de la FCB (Formation Commune de Base) et des enseignements librement choisis dès la deuxième année.

En première année, ne sont dispensés que des cours théoriques et des enseignements dirigés afin de garantir une parfaite objectivité en vue du concours de fin de première année.

La deuxième année comporte un stage officinal d’initiation de six semaines à plein temps qui permet à l'étudiant de prendre contact avec la réalité du métier. Les Travaux Pratiques débutent en début de 2ème année et mettent en application des enseignements suivis en PACES, DFGSP2 et DFGSP3.

Dès la 3ème année, des enseignements coordonnés sont mis en place avec un stage d’application d’une à deux semaines.

Le deuxième cycle

Le DFSAP1 et le DFASP2 (respectivement 4ème et 5ème année de pharmacie) constituent le second cycle et comprennent une partie FCB et une partie spécifique : l’étudiant doit valider deux UE libres, permettant de se spécialiser progressivement, afin de passer en 5ème année. Les enseignements se font principalement sous forme d’enseignements coordonnés accompagnés d’un stage d’une à deux semaines en 4ème année permettant de mettre en application les connaissances théoriques acquises.

C'est en milieu de 4ème année que les étudiants s’orientent soit en filière officine, soit en industrie soit vers l'internat, et commencent alors leurs enseignements spécifiques.

La 5ème année est une année hospitalo-universitaire. L’étudiant est à l’hôpital pour acquérir des compétences de travail en équipe et être en contact avec le malade, le personnel pharmaceutique, le personnel infirmier et les médecins ainsi qu'un savoir-faire pratique et une "culture" hospitalière. Les enseignements spécifiques continuent et en fonction de la filière choisie un stage peut être proposé (industrie).

Schéma études pharmacie

Le troisième cycle

La 6ème année forme le troisième cycle court. Cette 6ème année est dite professionnalisante car l’étudiant réalise un stage pratique de 6 mois. Une thèse doit être soutenue qui conduit au Diplôme d'Etat de Docteur en pharmacie.

Finalement l’étudiant en pharmacie devra valider également : 

  • un stage en pharmacie d'officine de 6 semaines et l’AFGSU (Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence) de niveau 1 en 2ème année ; 
  • un stage d’application en pharmacie d'officine de 1 à 2 semaines en 3ème et en 4ème année ;
  • l’AFGSU de niveau 2 en 4ème année ; 
  • un stage professionnel de 6 mois et des enseignements à visée officinale en filière officine ;
  • un stage professionnel de 6 mois en industrie et un master 2 spécialisé professionnel ou de recherche en filière industrie ;
  • le début de son internat pour ceux classés en rang utile au concours en filière Internat.

Poursuite études

  • Internat :

Pour les étudiants ayant choisi la filière internat, le concours a lieu en novembre de la 5ème année pour une prise de fonction en novembre de l’année suivante. Le 3ème cycle long donne lieu à l’obtention d’un Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) après quatre ans de formation (découpés en huit semestres).

Trois filières (DES) sont accessibles par cette voie :

  • la Biologie Médicale,
  • la Pharmacie Hospitalière (option PH-PR et option PIBM),
  • l’Innovation Pharmaceutique et Recherche. 

L’interne est un praticien en formation spécialisée ; c’est-à-dire qu’il est formé à son futur métier par des praticiens (pharmaciens et biologistes "séniors") lors des stages réalisés dans des structures agréées. Il s’agit pour la plupart de stages hospitaliers mais aussi extra-hospitaliers, en fonction de la maquette choisie (formation pratique et lieux de stage).

A la fin de son internat, l’interne doit soutenir un mémoire DES qui tient lieu de thèse d’exercice en vue de l'obtention du diplôme d'Etat de docteur en pharmacie. En fonction de la carrière souhaitée, l’interne pourra s'orienter vers la recherche (travaux scientifiques, Master 2, thèse d’université). Les maquettes sont plus ou moins libres en fonction de la filière et doivent être cohérentes avec le projet professionnel souhaité ; il est donc important de se renseigner au préalable et d’anticiper.  

Pour en savoir plus sur l’internat : « guide l’interne 2013 » sur www.fnsip.fr

  • Industrie :

L’étudiant orienté dans la filière industrie pourra faire le choix d’une spécialisation en 6ème année. Celle-ci, ajoutée au doctorat en Pharmacie obtenu après le passage de la thèse, permet de bénéficier d’une double formation, appréciable pour les futurs recruteurs auxquels le jeune diplômé aura affaire. Le choix de cette spécialisation dépend donc avant tout du choix d’une orientation, d’un projet professionnel. 

Les différents Masters réalisables en fin de cursus sont multiples et peuvent être suivis au sein de structures publiques (universités) ou privées (écoles de commerce, d’ingénieur). Basés sur des formations intensives :

  • aux affaires réglementaires,
  • à la qualité,
  • la production,
  • la pharmacovigilance,
  • aux essais cliniques,
  • aux fonctions marketing et commerciales...

Ces formations durent le plus souvent 1 an et nécessitent le montage d’un dossier d’admission. Une autre alternative est à prendre en compte, l’intégration du cursus grande école. Ce type d’apprentissage, certes plus long, permet cependant d’acquérir des compétences et une expertise plus grande que par une formation d’un an. La reprise du cursus grande école permet, en général et le plus souvent, d’acquérir des connaissances poussées en ingénierie ou en commerce. Un autre élément déterminant dans le choix d’une formation, réside dans son classement national par rapport aux établissements prodiguant la même instruction. Intégrer une école, une université ou un institut de formation prestigieux sera en effet toujours un plus pour se mettre en valeur.

Les métiers de la pharmacie

Le pharmacien est un professionnel de santé dont les domaines d'exercice sont variés, dans le secteur public comme privé, pour un exercice libéral comme salarié. Il participe à la permanence des soins et à l’éducation thérapeutique et peut exercer dans trois domaines principaux : la pharmacie de ville (appelée aussi officine), l'industrie pharmaceutique (les grands laboratoires et fabricants de dispositifs médicaux) et le milieu hospitalier s'il s'engage dans la filière longue de l'internat en pharmacie (où il peut avoir le titre de pharmacien hospitalier ou de biologiste médical principalement).

Le pharmacien industriel travaille à tous les niveaux de la vie du médicament : de sa conception à sa production, de l’analyse de marché à sa vente, en passant par les processus d'assurance qualité, la distribution, les affaires réglementaires, la pharmacovigilance, etc... L'industrie pharmaceutique est un débouché accessible à la fois aux pharmaciens venant de la filière spécifique "industrie" des études pharmaceutiques et de la filière "internat" (filière dites "longue" avec 4 années d'internat en pharmacie)

Le biologiste médical exerce sa profession soit en ville (exercice libéral ou salarié), soit à l'hôpital (praticien hospitalier) au sein des laboratoires de biologie médicale. Ces laboratoires permettent d'établir près de 70% des diagnostics grâce aux différents prélèvements et techniques d'analyse mises en œuvre.

Le pharmacien hospitalier exerce sa profession à l'hôpital et en structures d'appui à l'exercice hospitalier (les "agences"). Il est responsable de la distribution et du contrôle des médicaments et des dispositifs médicaux à l'hôpital, de la sécurisation du circuit du médicament, de la stérilisation des dispositifs médicaux (instruments de chirurgie), de la préparation des chimiothérapies contre le cancer ou de la nutrition parentérale des enfants et adultes en réanimation.

Le pharmacien industriel issu de la filière internat se forme à l'exercice hospitalier et au sein de l'industrie pharmaceutique pour exercer dans l'industrie pharmaceutique ou dans des agences publiques comme l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de santé) où toute autre structure où il peut mettre à profit sa double culture industrielle et sa connaissance de l'environnement hospitalier.

Le pharmacien d’officine exerce en exercice libéral ou salarié dans les pharmacies que chacun connait. Il est en contact direct avec le patient et l’une de ses missions principales est la dispense de médicaments et de dispositifs médicaux, participant à cet instant à l’accompagnement personnalisé du patient (le conseil pharmaceutique), en relation avec les autres professionnels de santé. Lors de l’acte de délivrance, le pharmacien s’assure de la cohérence des prescriptions en veillant à ce qu’il n’y ait pas d’interaction médicamenteuse ou d’erreur de posologie. Il a pour rôle d’expliquer son traitement au patient et de vérifier si ce dernier l’a bien compris. Le pharmacien d’officine est amené à développer de nouvelles missions qui font que son métier est en constante évolution.

La pharmacie offre donc un panel d’opportunités professionnelles incroyable pour des métiers en constante évolution.